Fête de la musique 2018 : une folle histoire

J’ai envie de vous raconter cette histoire car ça pourrait vous inspirer ou en faire rire certains.

Le 21 juin dernier j’ai joué avec mon groupe pour la fête de la musique sur Paris.

Un jour normal ou presque…

Je me lève et je vais au boulot.

Puis je me prépare mentalement pour affronter la soirée en me rejouant les morceaux dans la tête.

Mes potes vont chercher le matos l’aprem dans une boutique pour louer des instruments.

Tout est ok jusque là et j’arrive tranquillement dans le bar dans lequel on devait jouer.

J’attends mes potes, on débarrasse tout de la voiture et on porte tout jusque dans la salle.

Et là on déballe les instruments, les micros, les amplis…

Mais problème, ma p***** de batterie n’est pas complète  😡 

Comme par hasard il fallait que ça arrive.

Et surtout avec mon instrument quoi !

Y a pas de pied pour les cymbales, pas de pied pour la caisse claire, pas de pied pour le tom basse et pas les barres en métals pour faire tenir les toms.

En gros j’ai que les toms, le charley, la caisse claire et la grosse caisse. 

Je me dis que je vais jouer debout avec mes toms par terre, ça va être cool 😉

Mais pas de panique, on est des vrais musiciens pros et on va gérer ça.

Pas facile hein ?

Heureusement on connaît un studio où on répète souvent.

On l’appelle et mon pote va vite chercher le reste de la batterie qui manquait.

Il revient et on recommence à monter la batterie.

On a seulement 40 min de retard ça va, sauf que…

Il n’a pas tout amené ! 

Evidemment dans la précipitation il a seulement pris les pieds pour les cymbales mais a oublié ceux pour la caisse claire, le toms basse et les toms.

Il est déjà 21h45 alors qu’on devait commencer à 21h.

Qu’est-ce qu’on fait ? on annule ou on joue avec ce qu’on a…

On décide de ne pas abandonner et on retourne chercher le reste manquant au studio.

Sachant qu’il ferme à 22h et qu’on est à 20min en voiture ça nous fout encore plus la pression.

Bon on arrive au studio, on prend le matos et on retourne au bar.

Je vous avoue que pendant le trajet j’étais entrain de tourner ma tête à l’arrière de la voiture toutes les 2 mins pour vérifier qu’il ne manquaient rien.

J’avais tellement peur d’arriver au bar avec du matos manquant vous imaginez haha

Du coup enfin sorti du pétrin.

On monte la batterie à nouveau.

Cette fois-ci on a tout le matos mais la structure métallique pour faire tenir les toms ne rentre pas dans le trou au-dessus de la grosse caisse  🙁 

Et oui étant donné que les éléments proviennent de 2 endroits différents ils ne sont pas compatible.

Notre bassiste trouve une idée génial, il prend une baguette de batterie et l’insère dans le trou, parfait  💡 

Bon on peut enfin commencer notre concert, certes avec une batterie un peu instable mais au moins on a tous les éléments.

 

A travers cette courte histoire j’aimerais juste vous dire de ne jamais abandonner.

Un musicien qui se respecte doit TOUJOURS trouver des solutions pour jouer.

Même s’il doit jouer à main nu ou avec un instrument pourri il est TOUJOURS prêt.

Regardez simplement les musiciens de rue, ils ne sont pas particulièrement bien fourni mais font parfois des choses incroyables.

Alors faites pareil.

Donnez le meilleur de vous-même dans l’instant.

Faites mieux la prochaine fois.

 

 

Laissez un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.