Les indépendances – partie 1/3 (ostinatos afro-cubains)

 

L’indépendance est à la batterie ce que l’air est au plongeur.

Cette première partie du cours sur l’indépendance concerne les ostinatos afro-cubains joués aux pieds. On va voir ensemble quels sont les enchaînements grosse caisse/charley et comment les apprendre.

Concrètement, dans cette première partie je vais vous montrer :

  • Les 3 principaux ostinatos afro-cubains : Samba, Baiao, Salsa
  • Comment apprendre ces ostinatos avec 4 exercices progressifs

 

L’indépendance est une des notions essentiel :

A connaître et à maîtriser pour tout batteur qui se respecte. Ça signifie jouer avec plusieurs parties de son corps en même temps, en l’occurrence ici avec les mains et les pieds.
Même en tant que débutant, vous faites déjà de l’indépendance sans le savoir : rien que le fait de jouer un simple poum/tchak est déjà de l’indépendance, car vous utilisez à la fois les mains et les pieds.

En réalité vous en faites tout le temps sans vous en rendre compte.

 

Plusieurs niveaux d’indépendances :

Niveau 1 : rythme simple.
Niveau 2 : ostinatos mains.
Niveau 3 : ostinatos pieds.
Niveau 4 : ostinatos mains/pieds.

 

Qu’est-ce qu’un ostinato ?

C’est un rythme qui tourne en boucle sur une mesure et qui ne change jamais. Il est joué sur un ou plusieurs éléments de la batterie selon l’envie et surtout les capacités du batteur. Le rythme peut être joué seul mais il est en général utilisé comme support sur lequel on va ajouter des sons (à la caisse-claire, sur les toms…).

Le chabada du jazz est un parfait exemple d’ostinato main/pied. Il est joué sur la cymbale avec l’ouverture charley au pied. Même si vous n’aimez pas le jazz, je vous conseille de l’étudier un minimum et d’acquérir les bases car ça fait énormément progresser l’indépendance.

Si vous voulez devenir bon à la batterie alors il va falloir bosser ça à fond.
Ça prend du temps à mettre en place, c’est pourquoi je vous conseille de travailler ça tous les jours. Il suffit de faire seulement 5 min/jour pour progresser, c’est pas trop demandé quand même ;).

Certains n’ont peut-être pas de batterie ?
Ça tombe bien vous n’en avez pas besoin. Prenez juste vos baguettes et un support sur quoi taper (lit, pad, coussin…), ça fera l’affaire.

 

Maintenant passons au vif du sujet. Je vais vous montrer les 3 principaux ostinatos afro-cubains à savoir, par ordre de difficulté croissante selon moi. Sachez tout de même que je ne connais pas tous les ostinatos présents ici. Mais je tenais à vous faire partager le maximum pour les personnes curieuses ou plus avancées. Je maîtrise à la perfection assez bien la Samba et le Baiao. Et je peux vous assurer qu’il y a déjà de quoi s’amuser pour un bon moment.

D’abord voici quelques exercices d’échauffement que je vous conseille de faire si vous ne vous sentez pas à l’aise avec l’un des ostinatos ci-dessous.
Commencez très lentement avec un tempo à 40. Puis montez progressivement pour laisser le cerveau intégrer parfaitement la structure des rythmes. Sur les rythmes ci-dessous j’ai mis deux tempos très différents (60 et 120) pour pouvoir comparer et vous inciter à vous surpasser ;).

Attention : comptez les temps comme écrit sur l’image. Le fait de compter est une indépendance de plus certes mais ça vous permettra d’être très précis et d’aborder plus sereinement ce qui suit.

 

 

Exo 1 : Samba 1 - exo 1

Exo 2 :Samba 1 - exo 2

Exo 3 :Baiao - exo 1

Exo 4 :Baiao - exo 2

 

Les 3 ostinatos afro-cubains :

 

Samba :Samba 1

Baiao :Baiao

Salsa :Salsa

 

Dans la partie 2 je vais vous expliquer comment bien intégrer les ostinatos. Vous allez voir sur des exemples précis comment rajouter le jeu aux mains (charley + caisse-claire) tout en jouant les ostinatos aux pieds.

 

Quel ostinato est pour vous le plus dur ? Lequel préférez-vous ?
A quel tempo arrivez-vous à les jouer ?
Connaissiez-vous déjà ces ostinatos ?

Laisser un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.