Comment je prépare mon concert la veille avec ces 5 astuces?

 

Voilà demain je vais jouer un morceau à mon école de musique par contre je ne l’ai jamais vraiment travaillé. Je l’ai joué 2,3 fois avec mon prof mais sans plus. Je n’ai pas pris le temps d’identifier la structure du morceau, les rythmes ou même les breaks. Pour l’avouer les quelques fois où j’ai joué dessus c’était pas terrible. Mais je pense que ce n’est pas trop tard et je vais vous expliquer dans cet article comment je compte m’y prendre.

Ps : Ce morceau c’est Boss’s Daughter de Pop Evil dont j’ai déjà parlé ici.

 

Voici les étapes pour réussir une représentation en s’y préparant la veille :

 

  1. Ecouter le morceau au moins 10 fois
  2. Identifier la structure du morceau
  3. Remplacer les passages compliqués par des choses simples
  4. Ne pas se mettre la pression
  5. Répéter le jour même du concert

 

1)     L’écoute intense :

 

Ecouter c’est ce qui y a de plus important, c’est comme ça que vous allez intégrer le morceau. Pas une fois ni deux mais plus de 10 fois. Ça doit rentrer dans votre tête et pour ça il faut l’écouter en boucle. Pas besoin de vous concentrer et d’attendre d’être chez vous pour allumer le lecteur, vous pouvez très bien le faire dans le bus ou dans la voiture. Inconsciemment vous allez entendre des repères : l’endroit où vous devrez commencer, les passages un peu plus punchy où il faudra mettre le paquet ou au contraire les passages où vous devrez vous calmer et laisser la place aux autres instruments.

 

2)     La structure du morceau :

 

Pour faire ça vous devrez vous poser dans un endroit assez calme de façon à bien entendre la musique sans être obligé de mettre le volume super fort. Vous allez maintenant pouvoir identifier la structure du morceau : intro, couplet, refrain…

Ecrivez sur une feuille l’ordre dans lesquels ils apparaissent.

ex :

intro

refrain

couplet

refrain

fin

Et à côté de chacun de ces passages notez le ou les rythmes principaux correspondants de façon simple, inutile de marquer toutes les variantes.

 

3)     La simplification :

 

Quand il nous manque du temps pour bosser et bien on doit tout faire pour que ce soit le plus rapide possible. Et pour faire rapide il faut faire simple.

Il y aura forcément des parties plus difficiles que d’autres dans le morceau. Certains passages vous bloqueront mais ne vous inquiétez pas vous pouvez surmonter ça très facilement.

Prenez les passages qui vous perturbent le plus et essayez de remplacer le rythme original du morceau par VOTRE propre rythme. J’insiste pour que ce soit un rythme à vous, pas celui du voisin ou celui du batteur auquel vous voulez ressembler. Prenez un rythme vraiment basique et qui ne vous pose pas de problème quand vous le jouez.

Maintenant faites pareil pour les breaks et ce sera parfait.

 

4)     Y aller sans pression :

 

Comment faire pour ne pas succomber au stress alors que justement on a pas travaillé le morceau ?

Si vous m’aviez dit ça il y a quelque temps j’aurais stressé comme un fou à n’en plus pouvoir dormir. Mais j’ai travaillé sur cette faiblesse et à l’heure actuelle (à 23h22) je ne ressens pas de pression pour ma représentation de demain.

Comment je fais ?

C’est plutôt simple, en fait j’utilise simplement les pensées positives comme :

  • Tout va bien se passer
  • Je joue qu’un seul morceau
  • Je ne serais pas le seul à jouer
  • Je ne serais pas le pire

En fait il n’y a aucune raison de stresser parce que je sais que je vais passer un bon moment. Et même si je me plante c’est pas grave car j’aurais osé et c’est le principal.

 « on apprend de ses erreurs »

5)     Répéter le jour J :

 

Ça peut paraître fait à l’arrache mais en vérité je pense que c’est une très bonne idée. L’Homme a besoin de s’échauffer pour se préparer à faire des tâches compliquées. Et oui monsieur jouer de la batterie c’est compliqué 😉 .

Comme tout grand sportif qui se respecte le batteur doit s’échauffer. Ça permet de mettre en mouvement ses poignets, ses cuisses et son cerveau afin d’être plus réactif dès le début de la musique, hors de question de rater l’intro.

 

 

Pour conclure, quand vous faites une représentation devant un public ne vous mettez pas de pression. Jouez simplement et faites des rythmes et des breaks que vous connaissez, n’essayez pas d’en inventer de nouveaux c’est pas le moment. Identifiez les passages compliqués et les simplifier au maximum, vous aurez l’air plus con si vous vous plantez que si vous jouez basiquement. Ensuite écoutez la musique dès que vous le pouvez. Enfin répétez quelques heures avant la représentation.

Avec tout ça j’espère que vous serez fin près à affronter la scène.

Maintenant à moi d’appliquer ces conseils, on se retrouve demain pour mes mauvaises bonnes impressions. Je vais essayer d’enregistrer une vidéo pour vous montrer comment je joue et me permettre aussi de me corriger par la suite.

 

J’ai envie de connaître votre avis.

Comment vous préparez-vous pour vos concerts ?

Quel est le conseil le plus efficace selon vous ?

Laisser un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.