Master Class Raphaël Chassin – style New Orleans

 

Le 5 mars 2019 j’assiste à une master class et à un cours privé de Raphaël Chassin au Drumming Lab dans le cadre du cursus « Les fondamentaux rythmiques ».

Il revient d’une semaine de studio à la Nouvelle Orléans pour enregistrer l’album Who’s Happy de « Hugh Coltman« .

Il nous partage son expérience de batteur de studio et de scène, les rythmes qu’il a l’habitude de jouer et répond aux questions du public.

 

Je ne pourrais pas tout vous partager tellement le contenu est dense mais je vous ai gardé l’essentiel.

De plus je ne me rappelle pas de tout ce qu’il nous a montré et ce serait bien trop long de vous expliquer tout ça par écrit !

Je vais vous montrer les rythmes que j’ai trouvé les plus intéressants, la manière de les aborder et les différentes manières de les travailler.

Lisez jusqu’à la fin car il y a un PDF à télécharger qui récapitule les rythmes de Raphaël Chassin 🙂

 

Qui est Raphaël Chassin ?

Batteur de Nevers arrivé à Paris en 1997.

Il commence le piano à 7 ans puis la batterie à 13 ans.

Prend des cours dans l’école Agostini avec Didier Brunet, puis à Paris avec Emmanuelle Boursault, Guy Lefèvre et Georges Paczynski.

Il commence à jouer dans les bars et les clubs pour faire des bœufs. Au début quand on lui propose de jouer des plans de batterie il disait toujours oui (pour payer son loyer ;))

Très rock de base mais écoute du jazz depuis son adolescence (ses parents tenaient une boite de nuit où ils passaient du jazz).

Il joue à ses débuts sur de la musique world, africaine, puis pop-rock avec un intérêt pour les vieilles batteries.

En effet il aime jouer sur des charley et des cymbales avec de gros diamètres.

Il possède ainsi plusieurs exemplaires de cymbales, caisse claire et grosse caisse vintage. Selon ce qu’il veut avoir comme son il arrange les éléments différemment.

Son côté fainéant le fait jouer sur des batteries minimalistes avec des grooves simples.

Il enregistre aujourd’hui 2 à 3 disques par mois.

Il a joué pour des artistes tels que :

  • Cheick Tidiane Seck
  • Tété, Salif Keita
  • Sergent Garcia
  • Nouvelle Vague
  • Hugh Coltman
  • Vanessa Paradis
  • Johnny Hallyday
  • Julien Doré.

 

La master class du batteur Raphaël Chassin :

Lors de ses démos il utilise plusieurs accessoires (cloches, grigris) et son écharpe qu’il pose sur le tom basse pour avoir un son plus étouffé.

 

Il joue des rythmes simples mais qui groove beaucoup !

Par exemple il joue un rythme rock avec les grosse caisse et le charley à l’unisson.

Ça rend le son vraiment puissant sans trop complexifier le rythme.

En gros ça fait : Poum Poum Ta Poum Poum Poum Ta Poum Poum Poum…

 

Il ne se qualifie pas de batteur « technique » même s’il en parle justement davantage.

Pendant son cursus il a beaucoup travaillé les rythmes à basse vitesse, ce qui lui a permis d’asseoir son jeu et d’avoir une bonne stabilité rythmique.

Maintenant il aimerait développer sa technique et aller plus vite 🙂

Les batteurs qui l’ont influencé sont :

  • John Bonham (influencé par Max Roach)
  • Ginger Baker (influencé par Max Roach)
  • Max Roach
  • Mitch Mitchel (batteur de Jimmy Hendrix fan d’Elvin Jones)
  • Copeland (fan de Tony Williams)
  • Brian Blade (le batteur préféré de Raphaël Chassin)
  • Billy Martin
  • Matt Chamberlain
  • Jim Keltner

L’expérience d’enregistrement à la Nouvelle Orleans avec Hugh Coltman :

Il n’y avait pas de montage pour les prises de son.

C’était fait d’une traite, d’ailleurs à ce moment-là le chanteur Hugh avait la voix cassé 😯 

Mais il a décidé de laisser tel quel sur la musique finale.

Ça donne à la voix un son plus rauque et très authentique.

En écoutant le morceau à posteriori il remarque aussi que la batterie n’est pas tout à fait sur les temps.

Ça fait parti du métier de musicien ! On n’est pas des robots…

Malgré sa légère déception, la musique est rythmée… et les défauts de la musique font aussi sa beauté.

 

Les rythmes de Raphaël Chassin :

Il nous apprend trois rythmes de la Nouvelle Orleans qui tourne sur deux mesures.

Très basiques mais aussi très dansants grâce aux accents bien placés.

Tempo : 60 et 120 bpm

 

La base c’est les pieds qui jouent en alternance la grosse caisse et le charley :

 

Par dessus ça on rajoute les mains à la caisse claire avec des accents :

Rythme 1 :

 

Rythme 2 :

 

Rythme 3 :

 

Télécharger PDF Raphaël Chassin - rythmes New Orleans

 

Les livres conseillés par Raphaël Chassin :

Sources :

Laisser un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.