J’ai pleuré en jouant de la batterie 😭

J’écris cet article suite à une conversation que j’ai eu avec un autre batteur et avec qui j’ai fait une interview qui sera bientôt publié sur Youtube.

En écrivant ça je me sens assez vulnérable, je trouve que c’est assez personnelle.

Je suppose que vous lisez ce blog pour apprendre des techniques et progresser à la batterie.

Et je ne sais pas si ça pourra intéresser beaucoup de batteurs…

Mais j’avais tout de même envie de vous faire partager mon expérience et de parler de l’aspect émotionnel quand on joue de la batterie et de tout autre instrument d’ailleurs.

En fait c’était il y a environ 3 semaines, j’avais loué un studio pour jouer de la batterie.

En général j’amène mes bouquins pour bosser et progresser.

Mais là je crois que je ne les ai même pas sortis.

En fait j’avais juste envie de jouer tout seul, avec de la musique.

J’avais pas envie de me prendre la tête, de réfléchir, j’avais juste envie de me laisser aller en suivant le flow.

J’ai ouvert mon téléphone, mis une musique et j’ai commencé à jouer.

C’était incroyablement apaisant.

Je me sentais comme tellement connecté à moi-même et à la batterie, comme si nous faisions qu’un.

En réalité ce jour-là j’étais assez fatigué, c’est surement pour ça que je n’ai pas eu envie de réellement bosser.

Je sentais plein de choses qui remontaient et au fur et à mesure que je jouais ça remontaient de plus en plus.

Je ne faisais aucun effort, je jouais simplement avec la musique.

C’est la musique qui me guidait.

D’ailleurs la musique était un genre de deep house assez soft, posé, propice au calme.

C’était parfait.

Et là j’ai commencé à sentir mes yeux se mouiller, des larmes ont commencé à couler.

Je ne saurais pas vous dire pourquoi.

Mais à ce moment-là j’avais juste envie de dire « waou », c’est magnifique, c’est beau, c’est extraordinaire.

Cette musique je l’avais écouté déjà plusieurs fois mais là c’était différent.

Comme si je prenais conscience de la beauté de cette musique.

Comme si au bout de 87 écoutes où j’ai apprécié cette musique, là je Redécouvrais la musique.

Comme si un truc avait fait « tilt ».

Je ne sais pas pourquoi ni comment, mais là j’ai pleuré.

J’ai tout lâché, je ne pensais plus à rien, je me suis juste laissé aller.

Je continuais à jouer avec la musique et je continuais à pleurer.

Plus la musique avançait plus l’émotion devenait intense.

Ça faisait un bien fou.

Avec toujours ce sentiment de « waou », « putain c’est trop stylé ».

Je me sentais chez moi, dans mon studio, avec ma batterie, mes baguettes.

Complètement en communion avec l’instrument.

J’étais juste présent.

Avec la musique qui m’entraînais, je n’avais plus envie de m’arrêter, j’avais encore envie de pleurer.

En fait ça m’a libéré de plein de tensions accumulés.

Parfois il faut savoir se détacher du résultats, des exercices à travailler et suivre son cœur.

Suivre son ressenti, et c’est ce que j’ai fait ce jour-là.

Je me suis mis aucune pression, j’avais juste envie de profiter.

Profiter d’être là, d’être en vie et de jouer sur une musique magnifique.

Je pense que ça va surement se reproduire, je ne sais pas quand et je n’ai pas envie de savoir.

Ce truc là ça se commande pas.

C’est un ressenti qui arrive, d’où je ne sais pas, mais qui est là.

Après il faut juste le laisser être là et le laisser s’exprimer.

Il a quelque chose à dire.

L’émotion est une langue, sans émotion la musique est fade, elle n’existe pas.

Quand on va à un concert voir un artiste on a envie de sentir des choses.

Que ce soit de la joie, de la tristesse ou même de la colère avec les concerts de métal.

On a tous cette envie et ce besoin de sentir.

De sentir ce qu’on est, ce qui nous fait vibrer.

Après il faut juste s’autoriser à ressentir, c’est ça la vraie clé.

 

Merci d’avoir lu jusqu’à la fin, j’aimerais vraiment avoir votre avis sur ce genre d’article 🙂

Et avez-vous déjà eu ce genre d’expérience en jouant de la batterie ? répondez en commentaire

 

Laissez un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.