Bag Show 2016 – Paris drum festival

 

Yo les batteurs étiez-vous à la Bag Show le 9 octobre dernier à Paris ?

Si non alors vous avez loupé de beaux moments et de grands artistes : Ian Paice, JB Cortot, Gergo Borlai…

Cet événement est organisé par La Baguetterie depuis 2012 et rassemble les batteurs internationaux et français les plus influents.

En plus il y avait aussi des femmes : Emmanuelle Caplette, Anika Nilles…

 

Voilà le résumé de cette journée intense :

En entrant au moulin rouge il y avait la présentation de plusieurs stands où vous pouviez essayer les différentes batteries, d’ailleurs certains s’en donnaient à cœur joie 🙂

Il y avait notamment la présentation des dernières batteries électroniques, je n’ai pas pu tester mais le son était assez impressionnant !

D’ailleurs Ian Paice a joué sur une batterie électronique pendant sa prestation, on en reparle un peu plus bas.

 

Bon on arrive enfin à ce qui vous intéresse le plus : les vidéos.

Ps : j’ai filmé tous les artistes mais l’angle de vue que j’avais et l’appareil avec lequel je filmais n’étaient pas bons. J’ai donc attendu que des vidéos de bonnes qualités sortent sur Youtube avant de publié cet article.

Je vais vous présenter les artistes par ordre de passage, les voici tout de suite.

 

Les batteurs de la Bag Show drum festival 2016 :

Heidi Joubert :

Pour l’ouverture de la Bag Show ce n’est pas un batteur qui entre en scène mais une percussionniste ou plutôt une cajoniste.

C’est une musicienne pro qui tourne en Europe avec son groupe Fernando’s Kitchen.

Calme et profond je vous laisse vous faire transporter par le son du cajon et de sa voix.

JB Cortot :

Il a joué avec plusieurs artistes français dont le rappeur Oxmo Puccino, Amel Bent et tourné avec France Gall pour la comédie musicale « Resiste ».

J’ai assisté à une de ses master class à Lyon où il expliquait l’importance du ressenti et de travailler lentement. Si vous voulez en savoir plus sur JB Cortot allez voir cet article.

Pour la Bag Show il joue un rythme au balais que je trouve très entraînant et dont vous pouvez vous inspirer.

Gergo Borlai :

Batteur Hongrois, il allie parfaitement vitesse, précision et puissance. Même si j’ai trouvé qu’il en faisait parfois un peu trop il reste tout de même impressionnant, je vous laisse admirer.

John Jr Robinson :

Batteur Américain connu pour avoir collaboré avec de grands artistes comme Michael Jackson, Eric Clapton ou encore Daft Punk.

Sans doute la prestation que j’ai préférée de la Bag Show, il a un groove qui déchire avec beaucoup de nuances et de ghost notes.

On voit qu’il accompagne le rythme avec tout son corps : sa tête bouge en fonction de la musique et ça se ressent vraiment.

Paul Brochu :

D’abord percussionniste à l’Orchestre symphonique de Québec puis batteur dans le groupe UZEB avec lequel il a tourné un peu partout dans le monde.

Pendant sa prestation il accompagne une musique jazzy, personnellement j’aime pas tellement ce style mais j’apprécie tout de même les qualités techniques de ce batteur.

Felix Lehrmann :

Batteur Allemand qui commence sa carrière de batteur pro très tôt à l’âge de 17 ans. Depuis cette passion ne l’a plus quittée et il enchaîne maintenant les tournées.

Franchement très bonne prestation, avec un solo de 30 min sacré endurance !

Je vous conseille vivement de regarder la vidéo en entier, vous pourrez vous inspirer de ses rythmes et breaks qui sont très efficaces.

De 12:20 à 12:40 min : regardez comment il arrive à relancer son solo avec cette transition incroyable !

De 20:30 à 21 min : il relance son solo de manière très efficace pour revenir sur son rythme de base.

Emmanuelle Caplette :

Commence les tambours à l’âge de 9 ans puis intègre différents groupes de caisse claire pendant 8 ans au Québec.

Pendant sa prestation elle joue sur des musiques créées par ses propres soins.

Je n’ai pas trouvé de vidéo pour la Bag Show 2016 du coup je vous mets celle de 2013, sorry !

En complément :

Comment se faire connaître en tant que batteur ? 2 leçons d’Emmanuelle Caplette

 

Ian Paice :

Batteur de rock et membre fondateur du célèbre groupe Deep Purple. A 68 ans il a toujours autant la patate. Il dit vouloir continuer jusqu’à ce que son corps peut encore jouer.

En arrivant sur scène il dit qu’il n’a rien préparé, il a donc alterné entre répondre aux questions du public et les moments où il jouait de la batterie. Si ça c’est pas de l’impro 🙂

C’était super intéressant d’avoir des retours d’expérience. D’ailleurs il expliquait pourquoi son succès quand il était jeune l’a empêché d’être un meilleur batteur.

Si vous faites attention vous remarquerez qu’il joue sur une batterie électronique. Le son est assez impressionnant et imite presque à la perfection une batterie acoustique. Il dit que le toucher est exceptionnel. En effet la réactivité et la précision des cymbales est très poussée et on peut vraiment entendre les nuances.

En complément :

Pourquoi les concerts et la notoriété l’ont fait régresser ? Leçon de Ian Paice

Anika Nilles :

Batteuse Allemande, après avoir fait des études de musique à l’université elle se lance dans une carrière solo. Aujourd’hui elle écrit et produit ses propres musique qu’elle publie sur sa chaine Youtube ici.

Elle accompagne parfaitement la musique avec une technique presque irréprochable (pour une femme 😉 ).

Will Kennedy :

Malgré le fait qu’il passe à la fin de la journée il envoie toute son énergie et se déchaîne.

Conclusion :

J’espère que vous aurez apprécié les vidéos et peut-être découvert de nouveaux batteurs. Je trouve que ce genre d’événement est une opportunité pour apprendre de nouvelles techniques et avoir de nouvelles idées.

Profitez-en pour recopier les quelques rythmes ou breaks qui vous plaisent et les intégrer à votre jeu.

Et vous quelle est la prestation que vous avez le plus appréciée ?

2 Réponses à “Bag Show 2016 – Paris drum festival

  • Pour moi c’est john JR ROBINSON . Quel groove avec les nuances et la musicalité . Enfin un solo qui se développe autour d’un schéma rythmique avec une articulation qui tourne toujours autour du thème. Pas d’esbroufe technique et de cassure rythmique , un beau discours fluide qui semble tellement naturel. On comprend pourquoi il est un pilier de studio….

    • Que c’est beau ce que tu dis 😉
      Tout à fait d’accord avec toi, on sent la progression du solo au fur et à mesure et ça part pas n’importe où, il y a une certaine cohérence. Pas besoin d’en faire des tonnes pour être un bon batteur.

Laisser un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.